Archives par mot-clé : personal branding

Les quatre stades de présence sur les réseaux sociaux

L’individu va, au travers de sa vie numérique, expérimenter quatre phases de maturité sur les réseaux sociaux. Je vous propose de les décrire ici.

1. Le présent

Tout d’abord le membre s’inscrit et rempli son profil. Il va alors passer un certain temps à ce stade, à découvrir la plateforme et ses membres, à lire des contenus, sans prendre la parole. A ce stade il va avoir un nombre restreint de contacts, souvent des contacts forts. Ces internautes représentent 90% des profils inscrits sur les réseaux sociaux.

2. Le relai

L’internaute à l’aise avec sa présence sur le réseau va commencer à partager du contenu issu de sa veille. Cela lui permet de se rendre visible sans prendre de risques. Ces posts le rendant plus visible, il va constater un flux de demandes de contacts en augmentation. Il va rencontrer un plafond en constatant un taux d’engagement assez faible sur ses partages de veille.

3. Le producteur

Voulant aller plus loin dans la popularité, l’internaute va commencer à rédiger ses propres contenus. Il va de plus en plus donner son avis via la rédaction d’articles. Cette étape est clé pour progressivement intégrer une prise de parole de plus en plus personnelle. A terme, plus il singularisera sa prise de parole, plus il engagera son réseau en termes de commentaires et de partages. Mais il sera aussi plus critiqué. Il aura dès lors besoin d’un réseau de défenseurs actifs qu’il va progressivement se constituer. A ce stade son réseau va largement se développer. Désormais se situant dans le top 1% des membres du réseau, il est reconnu comme influenceur. Cette compétence pourra faire de lui un meilleur professionnel, connecté et alimenté de nombreux feedbacks.

4. Le power networker

Ayant compris les ressorts de l’engagement et ayant conquis une large audience, le membre va jouer de son influence pour en faire un vrai business. Il devient alors un professionnel du réseau. Il choisit ses sujets et son planning de publication par rapport à ses enjeux business. Il devient un social seller en puissance utilisant les techniques d’inbound marketing pour faire venir les opportunités business à lui. Seul un très faible pourcentage des internautes sur les réseaux sociaux parviennent à ce stade mais il y à fort à parier que de plus en plus y accèdent.

La route est longue avant d’atteindre le stade de power networker et chacun n’a pas vocation à le devenir. Pour tirer au maximum profit des réseaux sociaux sans vous décourager, je vous encourage à déterminer un plan d’action visant à atteindre, sur une période donnée, votre niveau souhaité.

Votre feedback m’intéresse. Arrivez-vous à vous situer dans ce schéma ? Quelles difficultés rencontrez-vous pour progresser sur les réseaux sociaux ?

Retrouvez cet article sur Linkedin.