Dirigeants : adoptez les médias sociaux !

J’ai eu la chance de participer au Baromètre 2015 des Médias sociaux dans les entreprises françaises, qui vient d’être publié par Hootsuite, Adetem et Visionnary Marketing. La France se situe encore assez loin des Etats Unis en matière de compréhension de ces nouveaux outils dans leur stratégie. Faute à qui ? aux dirigeants bien sûr !


Le Baromètre indique que les entreprises françaises tournent en rond autour de ces outils, un peu comme un chat qui cherche sa place. Elles expérimentent, testent jusqu’à trouver des filons intéressants. Mais rares sont celles à avoir intégré la culture de la relation client au centre de leur organisation et à s’en servir comme levier de leur transformation.

Sans objectifs clairement identifiés avec la stratégie de l’entreprise, pas de ROI démontrable c’est assuré. D’autant que la complexité des entreprises françaises peut être un frein à l’intégration de ces nouveaux outils.

A force de se faire rabâcher les oreilles par des mots barbares de type Transformation digitale, Disruption, Uberisation, nombre de dirigeants ont entamé des actions d’accompagnement de cette transition. Notamment en formant leur personnel. Les résultats de ces actions sont là dans l’étude.

Mais comment intégrer plus en profondeur les médias sociaux dans la stratégie de l’entreprise ? En formant ceux qui la font, les dirigeants eux-mêmes. Alors messieurs, mesdames les dirigeants, il est temps de plonger dans le grand bain !

Ma rentrée au Mastère Marketing et Communication de l’ESCP Europe

Ca y est je viens de finaliser mon inscription pour la prochaine rentrée de l’Executive Mastère Spécialisé Marketing et Communication de l’ESCP Europe.

ESCP_Europe_logo[1]

Après un vrai parcours du combattant administratif, j’ai réussi à rassembler le financement nécessaire pour me lancer dans cette aventure qui, je l’espère, sera riche humainement et intellectuellement.

Le but de cette formation est multiple :

– Prendre de la hauteur de vue sur mon activité de Marketer. Dépasser le stade du digital pour appréhender une vision globale du marketing et de la communication dans l’entreprise.

– Développer mon leadership au travers d’une école de premier plan au niveau mondial et m’enrichir au contact des autres élèves.

C’est pour moi la concrétisation d’un rêve que j’entretiens depuis de nombreuses années et qui se terminera fin 2016. Je me servirai de ce blog pour vous raconter mes avancées.

Je voulais à ce stade remercier ceux qui m’ont soutenu dans cette aventure : ma famille, mes anciens collègues et managers ainsi que d’autres contacts qui se reconnaîtront.

Digital et marques de luxe : la difficile équation

J’ai réalisé une recherche sur l’incidence des médias sociaux dans l’univers du luxe. Le sujet est passionnant et on trouve de nombreux auteurs ayant réfléchi sur le sujet.
Deux axes principaux ressortent : le e-commerce et l’image.
L’axe e-commerce rejoint les problématiques classiques du e-commerce ( l’omnicanal, le CRM) et ne permet pas foncièrement de différencier l’expérience utilisateur. L’impact des médias sociaux sur l’image des marques de luxe est il me semble plus révélateur d’une problématique profonde.
En effet il existe un réel rapport de domination entre la marque de luxe et ses clients. Par exemple le fait que Chanel ne suive personne sur son compte Instagram est révélateur d’une position dominante de la marque versus son client, voire d’une certaine arrogance.

Leurs espaces sur les réseaux sociaux n’étant pas conversationnels, ils sont le reflet de leur discours publicitaire. Mais pas le reflet de ce que les clients pensent d’elle.
Ceci peut paraître en désaccord avec l’ADN conversationnel des médias sociaux qui ont tendance à horizontaliser et humaniser la relation à la marque. Le choix de ne pas aller dans ce sens peut être un choix intéressant pour certaines marques en situation de domination de marché. De préserver leur statut d’icône. Cependant la conservation de cette fracture dans la relation client comporte un risque à ce qu’elles se coupent aussi d’un potentiel d’innovation, à ce qu’elles se renferment sur elles-mêmes et peinent donc à séduire de nouveaux publics. Cette position relativement attentiste ouvre une brèche dans lesquelles certaines marques de luxe challenger – qui auront compris le maniement des médias sociaux – peuvent s’engouffrer.
Le futur pour les marques de luxe sera donc de se trouver une voie conversationnelle qui respecte leur ADN de marque et leur positionnement. Sans quoi elle risquent d’être reléguées dans les inventaires des musées.
Les sources :

Exposition Wave – L’ingéniosité collective

Très belle expo que cette expo Wave à la Villette. Celle-ci vise à démocratiser les connaissances sur l’économie collaborative.

Il faut dire qu’entre co-création, makers, économie inclusive, économie circulaire, économie du partage, il y a de quoi s’y perdre.

Petit tour d’horizon de ce nouveau monde qui change la donne de l’économie traditionnelle.

En guise d’introduction, la carte des différentes dimensions de ce mouvement proposée sous forme de Mindmap nous donne une bonne vision des ramifications étendues (cliquez-dessus pour afficher la carte complète).

Wave
Mindmap – ingéniosité collective

HUBFORUM Paris 2014 – Connect, Transform or Die !

http://www.hubforum.com/paris/wp-content/uploads/2014/07/MegaBanner_600x300.png

Vincent Ducrey et Emmanuel Vivier du HUB Institute organisent la cinquième édition du HUBFORUM Paris sur le thème « Connect, Transform or Die ». Ce rendez-vous des décideurs du digital se tiendra cette année les 8 et 9 octobre à l’espace Pierre Cardin devant un public de plus de 1200 professionnels.

L’occasion de faire le point sur l’avancée des entreprises en la matière et de muscler sa méthodologie de transformation digitale.

A demain sur l’événement et sur #hubforum !